Lors d’un déménagement, il est nécessaire de mettre en service les différents compteurs, dont le compteur d’électricité. En fonction du type de logement et de son ancienneté, il vous faudra prendre en compte un délai de mise en service par EDF (qui est devenue depuis ERDF). Quelles sont les démarches pour demander la mise en service de l’électricité ? Quelles sont les contraintes ? Zoom sur tout ce qu’il vous faut savoir, que vous emménagiez dans un logement neuf ou ancien.

Tout savoir sur le délai mise en service électricité lors d’un déménagement

Pour un logement neuf, le délai nécessaire pour mettre en place l’électricité peut s’étaler sur plusieurs semaines si votre arrivée électrique n’est pas encore effectuée. EDF (ou plus particulièrement sa filiale, ENEDIS) devra dépêcher une équipe de techniciens pour effectuer le raccordement et référencer votre compteur de logement (ce que l’on appelle l’identifiant PDL).

Ensuite, d’après l’agence-france-electricite.fr, le délai de mise en service de l’électricité chez vous est en général de 10 jours ouvrés sachant que ce délai ne peut pas être dépassé (il est en règle générale plus court).

Pour tout ce qui est mise en service de l’électricité dans un logement ancien (qui dispose d’un compteur électrique déjà référencé), le délai standard est raccourci à 5 jours ouvrés. Vous pouvez cependant demander une mise en service express du fait d’une énergie coupée avec un délai de mise en œuvre de 2 jours ouvrés au maximum. Pour une mise en service d’urgence, l’opération est effectuée dans la journée.

Les démarches à effectuer pour la mise en service de l’électricité

Pour effectuer une demande officielle avec une souscription commerciale et ainsi obtenir un délai de mise en service de l’électricité, il vous faudra effectuer des démarches précises auprès du fournisseur d’électricité de votre choix. D’après agence-france-electricite.fr, plusieurs informations sont indispensables pour cette mise en service :

  • le nom de l’ancien occupant du logement ;
  • l’adresse complète ;
  • un RIB pour le prélèvement automatique ;
  • l’index du compteur électrique (pour le point de départ de la consommation) ;
  • le numéro de Point De Livraison (PDL) du compteur.

En fonction des informations transmises, le fournisseur vous proposera un contrat avec une estimation des mensualités (ou de la consommation à l’année), avec un contrat qui sera à signer et à retourner.

Enedis, gestionnaire du réseau, recevra une notification du fournisseur d’électricité pour la mise en service, avec début effectif ensuite de la facturation. À noter que s’il s’agit d’un changement de fournisseur (et non de titulaire du contrat), l’activation s’effectue à distance. Si le compteur est fermé, le passage d’un technicien peut s’avérer nécessaire.

Les conseils et bonnes pratiques pour ne pas se retrouver sans électricité lors d’un emménagement

Comme le souligne agence-france-electricite.fr, lorsque vous effectuez votre déménagement, n’oubliez pas de demander à l’ancien propriétaire ou locataire une photocopie de la facture d’électricité pour obtenir le PDL et ainsi faciliter les démarches. Vous pouvez faire la demande avant même d’emménager, afin que vous puissiez avoir du courant dès votre aménagement.

Demandez également l’index à l’ancien occupant le jour de son départ pour ne pas payer l’électricité utilisée notamment par le propriétaire pour d’éventuels travaux. Vous retrouverez dans cet article de nombreuses informations.